Pourquoi nous devrons dès 2020 réviser le Plan Local d’Urbanisme de Gap

En cette année 2018 nous fêtons un triste anniversaire… voilà 10 ans que la ville de Gap travaille à la constitution de son Plan Local d’Urbanisme.

Nouveau coup de théâtre : la préfecture des Hautes-Alpes a demandé de nouvelles modifications qui ont amené un nouveau vote ce vendredi 2 février en Conseil municipal.

Ce Plan Local d’Urbanisme reste pourtant imparfait et devra être revu dès 2020. Tout d’abord parce que la loi obligera à la constitution d’un PLU au niveau intercommunal.
Ensuite car nous devrons repenser un aménagement de notre territoire adapté à une vraie vision globale de Gap.

Ainsi, nous proposerons en 2020 un Plan Local d’Urbanisme avec :

  • une véritable stratégie de mobilité et de transports. Circuler dans Gap deviendra une priorité.
  • un grand plan de développement et de sauvegarde du centre-ville.
  • une urbanisation respectueuse de nos agriculteurs.
  • un aménagement protégeant l’environnement et qui ne se fasse pas de façon anarchique.
  • une préservation des biens publics, propriété collective de tous les Gapençais

Les Gapençaises et les Gapençais veulent mener cette réflexion collective au service de leur ville car ils croient au potentiel de Gap.
Nous travaillerons de manière concertée avec eux et en toute transparence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *